« Le Grand Entretien » de la RTS par Annick Schuin

Le 24/10/14 écouter

Salah Stétié, Kyoto 2011 : l'homme du oui ?

Poète et écrivain de talent, celui qui fut aussi un diplomate de haut vol publie ses Mémoires qui traversent un demi siècle dʹhistoire politique et de rencontres littéraires.
Salah Stétié nous fait partager ses émotions, ses engagements et lʹamour de la langue française sans occulter ses blessures. A 85 ans, Salah Stétié publie ses Mémoires intitulés « LʹExtravagance ».
Ainsi en a-t-il décidé car le terme, à ses yeux dʹécrivain et dʹancien diplomate, symbolise à la fois le spectacle du monde tel quʹil sʹest offert à lui et son propre destin.
Né à Beyrouth dans une famille bourgeoise et sunnite, Salah Stétié fut tour à tour directeur littéraire à LʹOrient – aujourdʹhui LʹOrient le Jour – haut fonctionnaire à lʹUnesco, puis ambassadeur du Liban aux Pays-Bas, par deux fois, et au Maroc. Son chemin croise celui des grands hommes politiques, en particulier De Gaulle qui lʹa marqué, et celui dʹun monde qui lui semble plus proche, habité quʹil est par des écrivains et surtout des poètes tels que Georges Schehadé, Adonis, René Char ou encore Yves Bonnefoy.
Extravagance dʹune vie en mouvement dans un monde qui bouillonne, extravagance dʹune œuvre forte et ample. Mais lʹextravagance désigne aussi les années de guerre qui ont déchiré son pays et le conflit qui désole toute la région. Les mots dʹamour de Salah Stétié pour la langue et lʹécriture prennent une saveur amère lorsquʹil décrit tout ce quʹil a perdu, son pays, lʹhonneur de sa région et, peut-être, sa foi en lʹhomme.
Aujourdʹhui, Salah Stétié vit au Tremblay-sur-Mauldre, petite ville qui abrite la tombe de Blaise Cendrars, comme lui naturalisé français…

« LʹExtravagance », Salah Stétié, Robert Laffont, 2014

Une importante partie de lʹoeuvre de Salah Stétié est réunie dans la collection  » Bouquins  » sous le titre: « En un lieu de brûlure » (2009)

Une émission d’Anick Schuin

photo de Stéphane Barbery