Étiquette : radio

Entretien avec Annick Schuin, RTS Radio Télévision suisse, 24/10/14

« Le Grand Entretien » de la RTS par Annick Schuin

Salah Stétié, Kyoto 2011 : l'homme du oui ?
photo de Stéphane Barbery

Poète et écrivain de talent, celui qui fut aussi un diplomate de haut vol publie ses Mémoires qui traversent un demi siècle dʹhistoire politique et de rencontres littéraires.
Salah Stétié nous fait partager ses émotions, ses engagements et lʹamour de la langue française sans occulter ses blessures. A 85 ans, Salah Stétié publie ses Mémoires intitulés « LʹExtravagance ».
Ainsi en a-t-il décidé car le terme, à ses yeux dʹécrivain et dʹancien diplomate, symbolise à la fois le spectacle du monde tel quʹil sʹest offert à lui et son propre destin.
Né à Beyrouth dans une famille bourgeoise et sunnite, Salah Stétié fut tour à tour directeur littéraire à LʹOrient – aujourdʹhui LʹOrient le Jour – haut fonctionnaire à lʹUnesco, puis ambassadeur du Liban aux Pays-Bas, par deux fois, et au Maroc. Son chemin croise celui des grands hommes politiques, en particulier De Gaulle qui lʹa marqué, et celui dʹun monde qui lui semble plus proche, habité quʹil est par des écrivains et surtout des poètes tels que Georges Schehadé, Adonis, René Char ou encore Yves Bonnefoy.
Extravagance dʹune vie en mouvement dans un monde qui bouillonne, extravagance dʹune œuvre forte et ample. Mais lʹextravagance désigne aussi les années de guerre qui ont déchiré son pays et le conflit qui désole toute la région. Les mots dʹamour de Salah Stétié pour la langue et lʹécriture prennent une saveur amère lorsquʹil décrit tout ce quʹil a perdu, son pays, lʹhonneur de sa région et, peut-être, sa foi en lʹhomme.
Aujourdʹhui, Salah Stétié vit au Tremblay-sur-Mauldre, petite ville qui abrite la tombe de Blaise Cendrars, comme lui naturalisé français…

« LʹExtravagance », Salah Stétié, Robert Laffont, 2014

Une importante partie de lʹoeuvre de Salah Stétié est réunie dans la collection  » Bouquins  » sous le titre: « En un lieu de brûlure » (2009)

Ecouter

Entretien avec Loïc Barrière sur Radio Orient 30/09/14

« La Bibliothèque de Radio Orient » a sélectionné un ouvrage ce mois-ci :« L’extravagance, mémoires » de Salah Stétié, paru aux éditions Robert Laffont.

 

 

Poète et diplomate, Salah Stétié a vécu mille vies. A l’aube de ses 86 ans, l’éternel jeune homme se penche sur son passé. Barouk, village de son enfance. Le lycée où ses deux meilleurs amis sont un poète et un peintre (la peinture jouera un rôle essentiel dans son parcours). Un professeur qui l’initie à la poésie, Gabriel Bounoure. L’Orient Littéraire, supplément qu’il a fondé au Liban.

 

Extravagant, Salah Stétié ? Son parcours, l’est, assurément. Il a représenté le Liban, à l’époque où son pays se déchirait dans une guerre civile interminable. A cette époque, s’il écrit chaque jour pour décompresser, Salah Stétié s’interdit de publier tant que ses compatriotes s’entre-tueront.

 

De nombreux portraits font le sel de ce livre. De Gaulle, approché dans son enfance, retrouvé dans son bureau à l’Elysée des années plus tard. Hassan II, qu’il rencontre durant les années où il est ambassadeur du Liban au Maroc. Mais aussi les poètes Georges Schehadé, Adonis, René Char, Yves Bonnefoy.

 

Ces mémoires racontent un destin singulier, celui d’un homme né dans une famille arabophone devenu,  suite à un heureux hasard, l’un des plus éminents représentants de la francophonie.

 

« La Bibliothèque de Radio Orient »  est préparée et présentée par Loïc Barrère.

écouter

Abdelwahab Meddeb reçoit Salah Stétié pour parler de Râbi’a Al’adawiyya pour Cultures d’Islam, une émission de France Culture diffusée le 19 décembre 2010.

© 2020 SALAH STETIE

Theme by Anders NorenUp ↑