On n’est jamais aussi nombreux

que lorsqu’on est seul